SOLIDARITÉ & SANTÉ

Mieux prendre en charge la dépendance

SOLIDARITÉ

Pouvoir d’achat et qualité de vie:

– Pouvoir d’achat des familles : Hausse du quotient familial, universalité des allocations familiales, baisse des charges sociales sur les gardes à domicile d’enfant.

– Chaque salarié bénéficiera de 350 € supplémentaires par an sur sa feuille de paye grâce à une diminution des charges sociales.

– La revalorisation des retraites de 300 € pour les pensions de moins de 1000€ et la revalorisation de 10% des petites pensions de réversion

– La défiscalisation du travail étudiant.

– Assouplissement de la réglementation pour l’ouverture des crèches d’entreprise et des crèches associatives.

SANTÉ

Améliorer l’accès aux soins

Je travaillerai à lutter contre les déserts médicaux par la création de maisons médicales pluridisciplinaires. Certains quartiers de l’Est parisien comme Bercy ne sont pas épargnés par une diminution du nombre de spécialistes, ce qui engendre plusieurs mois d’attente pour un rendez-vous. Il faut aussi adapter le numerus clausus de fin de la première année commune aux études de santé aux besoins régionaux et territoriaux.  Je défendrai le renforcement de la sécurité des professionnels de santé par la video-protection des cabinets médicaux  et des dispositifs de géolocalisation.

Je soutiendrai le renforcement de la prévention notamment à l’école maternelle.

Enfin je soutiendrai une stratégie nationale de la santé connectée ( e-santé et mobilité-santé) pilotée avec l’ensemble des acteurs dans le respect des impératifs éthiques.

Une politique de prévention :

Lutter contre la « malbouffe », privilégier les circuits courts

Un enfant sur quatre est en surpoids. Concernant la restauration scolaire , il faut permettre aux donneurs d’ordre de pour pouvoir acheter local et ainsi modifier les règles régissant les marchés publics de la restauration scolaire, introduire l’anonymat des offres et modifier les règles nutritionnelles comme par exemple sur la fréquence à laquelle la viande figure au menu d’une cantine. Il faut privilégier la qualité sur la quantité et atteindre l’objectif de 100% de bio sur les légumes et fruits frais qui sont les plus impactés par les pesticides.

Politique volontariste pour le sport  (voir les propositions du  programme sport)

Améliorer la qualité de l’air

– Amélioration de la qualité de l’air extérieur avec l’encouragement à l’utilisation de voitures non polluantes (incitations fiscales et aides à l’achat), la protection de nos espaces verts avec notamment la revalorisation du bois de Vincennes (en lien avec mes engagements locaux pour protéger le bois) et la lutte contre  les nuisances subies par les riverains du périphérique par sa couverture partielle (Lagny dans le 20ème par exemple).

– La qualité de l’air intérieur avec la lutte contre les perturbateurs endocriniens notamment dans les établissements scolaires et les équipements de la petite enfance, le contrôle renforcé de l’eau du robinet et la généralisation de l’alimentation sans pesticide pour les enfants et les femmes enceintes avec un objectif dans les cantines de 100% bio dans les fruits et les légumes qui sont les plus exposés.

– La qualité de l’air dans les métros en partenariat avec la RATP pour l’amélioration du système de freinage et de la ventilation.

DÉPENDANCE & HANDICAP

Je porterai les réformes suivantes :

–  L’encouragement du maintien à domicile et de l’autonomie des malades en  développant la télésurveillance des patients (atteint de maladie chronique) et des personnes âgées  en lien direct avec les hôpitaux du secteur (Saint Antoine, Thenon, Trousseau etc.).

– Une meilleure prise en charge de la dépendance et des personnes en situation de handicap (création d’un statut légal et fiscal de l’aidant, d’un « droit au répit » et d’une couverture dépendance avec un premier palier sous forme de solidarité générationnelle et un deuxième palier sous forme d’assurance sur une base volontaire et avec des incitations fiscales.

– Un plan pour l’amélioration de l’accueil des personnes  en situation de handicap. Il est inadmissible que faute de places d’accueil en France, des familles  continuent de chercher des établissements en Belgique. 7.000 personnes en situations de handicap dont 1.500 enfants sont hébergés en Belgique. Il faut encourager le déploiement d’établissement spécialisé, mieux gérer les listes d’attente et les conditions d’entrée, adapter leur financement à la complexité du handicap, développer la semi-autonomie et augmenter le subventionnement de l’Etat dans ce domaine.

– Développer les systèmes de conciergerie mutualisée dans plusieurs immeubles. Dans les copropriétés ou ensemble du parc social, repenser les parties communes en espaces collectifs dédiés à une conciergerie avec un service d’aide aux  personnes âgées ou dépendantes qui serait financé par une prise en charges des cotisations sociales du gardien par l’Etat. Une grille de répartition de prise en charge du salaire du gardien serait définie en fonction des services de conciergerie classiques et des taches liées au service auprès des personnes à autonomie réduite).

(On pourrait concevoir la répartition suivante : une partie du salaire net prise en charge par les copropriétaires ou locataires, une autre partie du salaire net prise en charge par les personnes utilisant les services « dépendance » et enfin,  les charges sociales financées par l’Etat)

– Je réviserai la loi du 11 février 2005 pour « l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées” pour que le métro parisien ne soit plus exclu des réseaux que la RATP doit rendre accessibles à tous les types de handicap. Il n’est pas concevable d’accueillir les JO 2024 en l’état d’inaccessibilité de notre réseau de transports en commun souterrains !La RATP devrait améliorer l’accessibilité du réseau des stations de métro en priorisant les aménagements par flux d’usagers, du plus au moins important. Ces mesures pourraient être l’installation de monte-escaliers, de plateformes élévatrices et de rampes d’accès, le remplacement de certains ascenseurs, l’amélioration de la signalétique ou encore le recrutement de “porteurs” sur les points noirs du réseau qui ne pourront être aménagés.

PRÉCARITÉ

Je soutiendrai            

– L’augmentation du nombre de logements destinés aux femmes ayant subi des violences conjugales.

– Le développement et la modernisation des établissements de conciergerie et de bains douches qu’il faudra doter d’un service  d’accès numérique afin de faciliter la domiciliation administrative des sans domicile fixe  qui conditionne l’accès à de nombreux droits.

– La désignation d’un interlocuteur unique pour chaque personne en situation d’exclusion chargé d’accompagner chaque personne sur la base d’un projet d’insertion et d’autonomie.

– La création dans la 8ème circonscription d’une association locale d’insertion rapprochant les entreprises des demandeurs d’emploi en privilégiant l’embauche de jeunes de l’Est parisien en difficulté.

LUTTE CONTRE LA SOUFFRANCE ANIMALE

Je défendrai les mesures visant à lutter contre la souffrance animale et à améliorer le bien-être des animaux d’élevage en renforçant le contrôle et la surveillance dans les abattoirs c’est-à-dire en rendant obligatoire l’installation de caméras dans les zones dites critiques (quais de déchargement, zones de stabulation et postes d’abattage).