INNOVATION

Pour que la France soit à l'avant garde des technologies de demain

Innovation et écologie

La France est passée à côté des révolutions par la robotisation et le numérique. Aucune des GAFA (entreprises les plus importantes dans le domaine du numérique) n’est française. La France doit être leader des révolutions industrielles à venir.

Les pouvoirs publics ont la responsabilité d’anticiper cette révolution en libérant les énergies des créateurs et investisseurs, qui passe par le soutien à ce type d’entreprises innovantes, les start-up. L’embauche doit y être favorisé l’embauche. La recherche dans ces domaines doit également particulièrement être aidée.

Deux leviers de croissance sont à activer : les technologies propres et le design.

Développer les technologies propres ou « cleantechs« , au cœur de nos villes, permettra une gestion maitrisée des ressources naturelles (eau, air, énergie, bruit). Cela contribuera au développement de nouveaux quartiers, à l’instar de « Bercy-Charenton », qui constitue aujourd’hui une des dernières réserves foncières de Paris.

Le développement de l’agriculture urbaine est également un des enjeux majeurs des prochaines décennies pour les métropoles d’envergure internationale.

Il faut donc prendre des mesures légales incitatives à la création de centres de recherche en agriculture urbaine pour anticiper les problèmes d’approvisionnement des grands centre urbains. Ces centres contribueront aussi, en termes écologiques, au développement des circuits courts et à l’agriculture biologique.

Là encore le site de Bercy-Charenton pourrait servir d’application locale de ces mesures et faire de Paris une ville à la pointe de l’innovation dans ce domaine.

Enfin, le design est un des domaines dans lesquelles les entreprises françaises peuvent avoir une valeur ajoutée. Les grands groupes l’ont déjà compris (l’impression 3D permet de re-territorialiser nos industries). Il faut donc favoriser ce domaine pour que les TPE/PME s’y tournent aussi et créent des outils à bas coûts qui simplifieront notre quotidien les mieux adaptés à nos besoins.

Le savoir-faire de l’industrie et de l’artisanat français est déjà un atout qui permettra à notre économie de se démarquer dans ce secteur.

Pour dynamiser l’investissement dans les entreprises innovantes, nous défiscaliserons à hauteur de 50% les sommes investies par les mécènes (business-angel) dans les start-up, en lien avec la suppression de l’ISF.

 

Pour la France

Pour le redressement productif en France, je proposerai une politique nationale du design :

  •  Par l’intégration de la dimension design dans les appels à projet de l’État et dans le crédit d’impôt recherche,
  • Par la reconnaissance du statut de designer et une offre de formation adéquate et équilibrée sur le territoire national,
  • Par la création de résidences de designers dans chaque pôle d’innovation afin de sensibiliser les autres acteurs économiques au design et aux métiers de demain.

Pour la 8e circonscription

Je soutiendrai la création sur le secteur de Bercy – Charenton d’un pôle tourné vers les technologies vertes. Cette proposition que j’avais portée aux élections de 2014, s’articule autour :

  • D’un centre de recherche sur l’agriculture urbaine et les écotechnologies,
  • D’un incubateur de start-up dans le domaine des biotechnologies liées au végétal et aux énergies renouvelables,
  • D’une serre de recherche et de production de 30 000 m² d’espaces cultivables destinée aussi à alimenter Paris avec des circuits courts. Une autre façon de faire vivre la tradition de ce quartier dénommé le « garde-manger de Paris ».

 

Le résumé de cette partie de mon programme en vidéo :

 

Dans la 8ème circonscription

Serre urbaine à Bercy Charenton

Dans le 12ème arrondissement j’avais proposé aux élections municipales la création d’un pôle agriculture urbaine et biotechnologies du végétal avec un centre de recherche sur l’agriculture urbaine, un incubateur de start-up dans le domaine des biotechnologies liées au végétal et une serre de recherche et de production de 30 000 m² d’espaces cultivables.